Christian Delacoux

24 rue Torte, 64800 Montaut, FRANCE

christian@delacoux.com

Platane, pistachier, amarante, citronnier, houx, érable, if

82 cm de haut

22 cm de large

 

 

Un petit coin de paradis

3 000,00 €Prix
  • Au départ, il y a cette branche de platane blessée par la foudre qui est en train de se cicatriser. Elle a de la loupe à son extrémité. La loupe est une sorte de nodosité tourmentée et capricieuse dans le jeu des veines d'un bois. La désorganisation des mailles et l'entremêlement des branches forment des complications variées qui composent souvent des dessins curieux que l’on  aperçoit sur l’écorce. Je la positionne verticalement et lui fait un plat dans le dos. Je préserve soigneusement sa belle écorce et nettoie l’intérieur de sa blessure plus abimé. Je retravaille la partie tronçonnée de ce morceau de bois pour que l’ensemble soit homogène. Placée ainsi, il a la particularité d’avoir une sorte de nid surplombant une partie plus épaisse ou des départs de branches cassées ont laissé des trous dans la loupe. Cette pièce est magnifique en elle-même. Quel animal sera digne de s’y loger ?

    Il y a quelque temps, j’avais découvert un petit oiseau tout rond aux couleurs vives presque irréelles : le todier. Ils ressemblent un peu à des martins-pêcheurs dodus, à long bec rouge, gorge rouge, ventre blanc et plumage dorsal vert luisant. Ils sont endémiques de Cuba. Ils font souvent leur nid dans des berges près des cours d’eaux. Ils seront donc les hôtes de ce morceau de platane.

    J’ai commencé par faire les deux petits oiseaux en pistachier avec ses reflets verts mais bien moins vifs que le véritable todier.  Leurs yeux sont en ébène du Gabon. Je les ai positionné de chaque côté du nid pour qu’ils veillent sur leurs trois œufs en houx.

    Sur la partie brûlée et foncée qui représente la berge en glaise j’ai fait descendre une cascade de feuilles en pistachier, sorte de liane de lierre, en prenant soin d’orienter les veines pour qu’elles deviennent nervures. La texture de ce bois débité ainsi est magnifique.

    Dans les trous de la loupe pour évoquer l’habitat luxuriant  de ces oiseaux j’ai placé des fleurs d’essences différentes : houx, érable, amarante, buis et citronnier du Maroc. Certaines fleurs ont un cœur en buis ou en merisier.

    Dans cette sculpture que j’aime particulièrement, Dame Nature  a fait la moitié du travail en sculptant ce magnifique support. J’ai continué avec beaucoup de plaisir son œuvre et de cette rencontre est né : « Un petit coin de paradis »

    Cette histoire ainsi que la photo de la matière originelle seront remises avec le certificat d'authenticité de la sculpture.