Christian Delacoux

24 rue Torte, 64800 Montaut, FRANCE

christian@delacoux.com

Frêne, chêne 

60 cm de haut

39 cm de large

 

Les belugas

2 500,00 €Prix
  • Au départ il y a ces planches de bois provenant du fond d’un étang du Perche en Eure et Loir. Elles formaient un coffrage sous la digue pour permettre l’évacuation de l’eau. Elles sont en chêne. Leur structure a évolué  au fil des siècles pour devenir un bois plus résistant et dense, d’une longévité et d’une qualité sans pareil. On l’appelle la morta. Au fil du temps ces planches de plus de 8 m de long d’une épaisseur d’une bonne dizaine de centimètres se sont colorées d’une magnifique patine noire présente jusqu’au cœur du bois. Elles feront des fonds magnifiques à des sculptures murales.

    Non loin de ce même étang, j’ai récupéré également un beau frêne. L’idée d’associer sa couleur blanche au bois sombre de la morta m’a séduite et je pourrai y faire des bélugas.

    Le nettoyage de la morta, n’est pas simple, elle est pleine de silice qui a pénétré profondément avec la pression de l’eau et parfois même de petits silex. Le tranchant des outils souffre énormément. En dehors de cela ce bois unique se travaille quand même assez bien. Le frêne en bois de bout est bien plus dur à travailler parce que moins homogène. Mais il donne un aspect superbe aux courbes douces de ces cétacés. Les yeux sont incrustés en ébène du Gabon.

    Avec ses 13,6 kg, une fixation solide au moyen d'une barre de fer est prévue au dos de la sculpture.

    Ces mammifères marins d’une intelligence rare, disposent  d’un système de communication évolué. Ils expriment leurs sentiments à travers des bulles. C’est pour cela que j’ai coincé une bulle de quartz entre les bouches de mes deux bélugas. Complices, ils créent ensemble leur propre bulle… Que se disent-ils ?

    Cette histoire ainsi que la photo de la matière originelle seront remises avec le certificat d'authenticité de la sculpture.