Christian Delacoux

24 rue Torte, 64800 Montaut, FRANCE

christian@delacoux.com

Racine de cade, ophite

Les yeux sont en ébène du Gabon

45 cm de haut

 

La vigie lente

400,00 €Prix
  • C’était une petite racine de cade avec de la loupe que j’ai attaqué sans idées préconçues.  La loupe est une sorte de nodosité tourmentée et capricieuse dans le jeu des veines d'un bois. A l'état embryonnaire dans les racines, la désorganisation des mailles et l'entremêlement des branches forment des complications variées qui composent souvent des dessins curieux. Le cade est le genévrier méditerranéen. Il provient de la région de Montpellier.

    Avec son long départ de branche, j’y ai vu une sorte de paresseux agrippé à son arbre. Pour qu’il soit vertical et bien stable le l’ai fixé dans un galet d’ophite trouvé dans l’Ouzoum, une rivière qui descend de la montagne derrière chez moi. L'ophite doit son nom au terme grec "ophis" qui évoque les serpents, en raison de la ressemblance de cette roche avec la peau verte de ces reptiles. C’est une roche très dure.

    La position des membres est dictée par la racine. Ses yeux sont incrustés en ébène du Gabon. C’est une sorte de croisement entre un bradypus et un koala. Comme il est perché en haut d’un arbre comme pour observer avec vigilance, et comme c’est un paresseux lent dans ses gestes, je me suis amusé à le nommer : « La vigie lente ».

    Cette histoire ainsi que la photo de la matière originelle seront remises avec le certificat d'authenticité de la sculpture.

    .